POUR UNE GESTION INTEGRE DES AIRES D’ACCUEIL DE GENS DU VOYAGE

POUR UNE GESTION INTEGRE DES AIRES D’ACCUEIL DE GENS DU VOYAGE

La gestion des aires d’accueil des gens du voyage relève souvent du casse-tête pour une collectivité territoriale.

WA Concept, société qui commercialise WebAccueil, le 1er logiciel de télégestion, de prépaiement et de sécurité des aires d’accueil des gens du voyage sur le marché français appelle les collectivités à une extrême vigilance. Pour garantir l’absence de toute irrégularité ou malversation, pas de mélange des genres entre gestionnaire privé et éditeur de logiciel de télégestion. Si la plupart des gestionnaires indépendants l’ont bien compris et font preuve de discernement, quelques-uns, moins scrupuleux, brouillent les pistes. Attention danger !

Même si les collectivités sont de plus en plus aguerries à la gestion des aires d’accueil des gens du voyage, le dossier, souvent sujet à controverse, n’en reste pas moins sensible. Autant dire que la transparence la plus totale doit être la règle, surtout lorsque c’est à un gestionnaire privé que cette tâche délicate est confiée.

Déjà en 2013, (https://www.liberation.fr/societe/2013/07/26/le-business-des-aires-d-accueil-de-gens-du-voyage_920807 ), Libération faisait état de grandes disparités dans la gestion des aires de gens du voyage selon le sérieux du prestataire. Cécile Duflot, alors ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, déclarait même lors du colloque sur les gens du voyage organisé par les parlementaires socialistes à l’Assemblée le 17 juillet de cette même année : «J’ai conscience que certains prestataires peu scrupuleux dévoient la réglementation»…

Déjà en 2013, (https://www.liberation.fr/societe/2013/07/26/le-business-des-aires-d-accueil-de-gens-du-voyage_920807 ), Libération faisait état de grandes disparités dans la gestion des aires de gens du voyage selon le sérieux du prestataire. Cécile Duflot, alors ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, déclarait même lors du colloque sur les gens du voyage organisé par les parlementaires socialistes à l’Assemblée le 17 juillet de cette même année : «J’ai conscience que certains prestataires peu scrupuleux dévoient la réglementation»…

Mais alors, comment éviter les impayés et assurer l’équilibre entre les budgets des fluides (factures d’eau et d’électricité reçues par la collectivité) et les recettes (perception des redevances auprès des gens du voyage) ? Comment tracer les règlements en liquide entre les voyageurs et le gestionnaire privé, ôtant ainsi tout doute possible quant au bon enregistrement des transactions (plusieurs collectivités ont malheureusement fait les frais de ce type de mésaventures) ? Voilà la problématique à laquelle répond WebAccueil, le 1er logiciel de télégestion, de prépaiement et de sécurité des aires d’accueil des gens du voyage sur le marché français mis au point par la société WA Concept, créée par Stephen De Sa Conto en septembre 2019. Une solution indépendante vis-à-vis du gestionnaire privé de l’aire désigné par la collectivité garantissant à celle-ci comme aux voyageurs l’absence de toute irrégularité ou malversation.

Seulement, voilà… Alors que moins d’une dizaine de gestionnaires se partagent le marché des aires d’accueil en France, une minorité d’entre eux se prétend également désormais « télégestionnaires » et fournit gratuitement aux collectivités un système de télégestion de leur invention pour décrocher de nouveaux contrats. On comprend facilement l’attrait d’une telle proposition pour les collectivités mais attention danger ! Cette pratique de plus en plus courante chez des gestionnaires peu scrupuleux leur permet ainsi d’avoir les mains libres pendant les années du contrat de gestion… Non seulement, la collectivité risque de se retrouver avec une télégestion « low cost », non normée, avec peu de fonctionnalités mais elle peut avoir à faire face à de bien plus gros problèmes… En effet, lorsqu’un intérêt économique relie un éditeur de logiciel de télégestion et un gestionnaire d’aire d’accueil, c’est la porte ouverte à de nombreuses dérives (détournements de fonds, délits d’initiés…).

Voilà le message que WA CONCEPT entend faire passer à ses clients en sensibilisant les collectivités comme les autres gestionnaires sur les effets néfastes de ce « mélange des genres ». Comment une société peut-elle être gestionnaire d’une aire d’accueil désigné par une collectivité dans le cadre d’un contrat de service et concepteur de l’outil qui est sensé contrôler cette même aire ?

Un gestionnaire privé qui est à la fois acteur sur le marché de la gestion des aires d’accueil de gens du voyage et concepteur du logiciel de télégestion utilisé par d’autres gestionnaires ou collectivités peut, techniquement, avoir accès à toutes les données des aires où son logiciel est installé (transactions financières, chiffres, noms des familles, déficits…). Il peut donc à tout moment, en cas d’erreur de saisie, en cas de problème de caisse, « rectifier le tir » sans que le client final (la collectivité) ne soit au courant. Comment alors garantir l’intégrité du système ? Comment alors permettre à la collectivité d’avoir un véritable contrôle sur la gestion courante de son aire, notamment sur la traçabilité réelle des transactions financières ?

Pire… Un gestionnaire peu scrupuleux pourrait également se servir de ces données afin d’ajuster son offre dans le cadre de futurs marchés publics d’appel de gestion lancés par les collectivités. Non seulement, tous les concurrents ne seraient alors pas mis sur un même pied d’égalité, mais c’est ce qu’on appelle un délit d’initiés !

Dernier point, et pas des moindres : l’ALT2 (l’aide au logement temporaire versée par l’Etat) est directement versée aux communes ou aux EPCI lorsque ceux-ci font le choix d’une gestion directe des aires d’accueil. En revanche, lorsque cette mission est assumée par un opérateur privé attributaire d’un marché public ou d’une délégation de service public, l’aide au logement temporaire peut être versée directement au gestionnaire privé par la CAF. Petit souci : le calcul des ALT2 est réalisé à partir des éléments collectés par le logiciel de télégestion… Ce qui rend une nouvelle fois tout contrôle impossible si ce logiciel est détenu et géré par le gestionnaire lui-même !

Afin d’éviter tout malentendu, il est donc primordial que l’outil de télégestion de l’aire soit neutre et n’ait aucun lien capitaliste avec une société de gestion. S’il n’y a pas de jurisprudence en la matière, WA CONCEPT appelle les collectivités à une extrême vigilance sur le sujet. L’entreprise salue également le sérieux de la majeure partie des gestionnaires privés qui ont à cœur d’exercer leur métier difficile avec intégrité, le but de cette démarche étant de veiller à ce que tous les acteurs de l’écosystème soient dans une même dynamique de respect des usages et d’amélioration continue de service.

A PROPOS DE WA CONCEPT

WA Concept commercialise WebAccueil, le 1er logiciel de télégestion, de prépaiement et de sécurité des aires d’accueil des gens du voyage sur le marché français.

WebAccueil est un outil constitué d’équipements terrain de distribution d’eau et d’électricité et d’une solution logiciel de télégestion et de pilotage de l’aire. La distribution des fluides est automatisée et les informations protégées grâce à un stockage sur un serveur sécurisé. Web Accueil permet aux familles de gens du voyage de procéder au prépaiement de leur séjour, de l’eau et de l’électricité avec un suivi précis des consommations. Un espace internet est dédié aux voyageurs. Des identifiants uniques sont créés lors de l’ouverture des emplacements. L’occupant peut, alors, se connecter avec son smartphone pour consulter la synthèse de son compte. « Nous rendons les voyageurs plus autonomes face à leurs consommations. Ainsi, nous évitons le risque de contentieux ou d’impayés », explique Stephen De Sa Conto.

Grâce à son indépendance capitalistique, WA Concept garantit à ses clients une totale transparence des données de gestion mais aussi un contrôle des gestionnaires. Le système de prépaiement reste la propriété de la collectivité qui exerce par ce biais un contrôle efficace sur sa gestion.

http://www.presseagence.fr/lettre-economique-politique-paca/2021/01/18/paris-pour-une-gestion-integre-des-aires-daccueil-de-gens-du-voyage/

Retrouvez les articles de presse concernant nos actions :

article de presseagence.fr

article de MSN

article de la gazette des communes

article de la vie numérique

contactez nous